Santé mentale et psychiatrie : Ressources et documentation

21/12/2011

PRÉVENIR LES RECHUTES DANS LE PREMIER ÉPISODE PSYCHOTIQUE : UNE NOUVELLE REVUE SYSTÉMATIQUE ET UNE MÉTA-ANALYSE DES ESSAIS CLINIQUES

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 10:46

Cette étude publiée par Schizophrenia Bulletin est la première à évaluer systématiquement, par une méta-analyse d’essais randomisés contrôlés, l’efficacité de différentes interventions pharmacologiques et non pharmacologiques pour prévenir la rechute chez les patients avec un premier épisode psychotique. 18 études ont étés retenues et examinées.

Les chercheurs espagnols et australiens ont conclut que les programmes spécialisés de traitement des premiers épisodes psychotiques sont plus efficaces dans la prévention des rechutes par rapport au traitement habituel. Les thérapies familiales et cognitive-comportementales n’ont pas réduit les rechutes. Globalement, les données disponibles démontrent que les antipsychotiques de première et surtout de deuxième génération ont le potentiel de réduire le taux de rechute. Les futurs essais devraient examiner l’efficacité des antipsychotiques par rapport au placebo en association avec des interventions psychosociales intensives dans la prévention des rechutes. Des futures études sont aussi suggérées afin d’identifier les patients qui pourraient ne pas avoir besoin d’un traitement pharmacologique afin de recouvrir d’une psychose.

Alvarez-Jiménez M, Parker AG, Hetrick SE, et al. Preventing the second episode: a systematic review and meta-analysis of psychosocial and pharmacological trials in first-episode psychosis. Schizophrenia Bulletin 2011; 37:619–30. Pubmed

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine en version électronique.

Publicités

05/12/2011

L’EFFICACITÉ DE LA THÉRAPIE COMPORTEMENTALE POUR LE TRAITEMENT DE LA DÉPRESSION CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES : UNE MÉTA-ANALYSE

Filed under: Personnes âgées - Gérontopsychiatrie — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 14:56

International Journal of Geriatric Psychiatry publie dans le dernier numéro une nouvelle revue systématique sur l’efficacité de la thérapie comportementale pour le traitement de la dépression chez les personnes âgées. 

Des essais contrôlés randomisé sur l’efficacité de la thérapie comportementale par rapport aux autres psychothérapies ont été analysés. Quatre essais seulement ont été retenus pour cette étude. 

Les auteurs ont conclut que la thérapie comportementale semble avoir une efficacité comparable aux psychothérapies alternatives dans le traitement de la dépression chez les adultes âgés. Toutefois, des recherches supplémentaires sont recommandées, en utilisant des échantillons plus importants, avec des protocoles d’intervention plus clairs et des suivis à plus long terme. 

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article

Samad, Z., Brealey, S., & Gilbody, S. (2011). The effectiveness of behavioural therapy for the treatment of depression in older adults: a meta-analysis. Int J Geriatr Psychiatry, 26(12), 1211-1220. Pubmed

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine en version imprimée et électronique.

17/10/2011

L’UTILISATION DES ANTIDÉPRESSEURS DE DEUXIÈME GÉNÉRATION POUR LE TRAITEMENT DU TROUBLE D’ANXIÉTÉ SOCIALE : UNE REVUE SYSTÉMATIQUE

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 11:33

Cette revue systématique réalisée par des chercheurs de Federal University de Rio de Janeiro au Brésil, vise à évaluer l’efficacité des différents antidépresseurs de deuxième  génération dans le traitement du trouble d’anxiété sociale. Les chercheurs ont fondé leur étude sur des revues systématiques, méta-analyses et essais contrôlés randomisés publiés récemment dans les bases de donnes PubMed/MEDLINE, PsycINFO, et Current Controlled Trials. Les données recueillis ont été analysées en utilisant L’échelle d’anxiété sociale de Liebowitz (EASL), Clinical Global Impression (CGI) et la différence moyenne standardisée (DMS). 

10 différents antidépresseurs étaient couverts par les 27 essais cliniques inclus dans la méta-analyse. 

L’étude à démontré que les antidépresseurs de deuxième génération sont un traitement efficace pour les patients souffrant de trouble d’anxiété sociale. Cependant, les résultats ne suggèrent pas les différences d’efficacité entre les différentes drogues. 

Pour plus amples détails, vous pouvez consulter le résumé de l’article:

de Menezes, G. B., Coutinho, E. S., Fontenelle, L. F., Vigne, P., Figueira, I., & Versiani, M. (2011). Second-generation antidepressants in social anxiety disorder: meta-analysis of controlled clinical trials. Psychopharmacology (Berl), 215(1), 1-11. Pubmed

29/08/2011

UNE REVUE SYSTÉMATIQUE

Filed under: Santé mentale - Général, Troubles de la personnalité — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 14:43

La psychothérapie psychodynamique à long terme pour le traitement de troubles mentaux complexes

Dans un récent numéro du British Journal of Pschiatry on retrouve une revue systématique sur l’efficacité de la psychothérapie psychodynamique pour le traitement de patients présentant un trouble mental complexe (détresse chronique ou trouble de la personnalité).

Les auteurs ont retenu 10 études comprenant 971 patients ayant reçu une psychothérapie psychodynamique s’échelonnant sur au moins 1 an et/ou plus de 50 sessions.

Les résultats suggèrent que la psychothérapie psychodynamique sur du long terme avait des effets plus positifs que les psychothérapies à court terme pour ce type de patients.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :
Leichsenring F, Rabung S. (2011) Long-term psychodynamic psychotherapy in complex mental disorders: update of a meta-analysis. British Journal of Psychiatry, 199(2): 15-22. Résumé »»»

Ce périodique est disponible au centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine, en format imprimé et électronique.

21/01/2011

Une revue systématique de la Cochrane Collaboration

L’utilisation des antipsychotiques de deuxième génération pour le traitement du trouble obsessionnel compulsif

La Cochrane Collaboration a fait paraître récemment une revue systématique mesurant l’efficacité des antipsychotiques atypiques (ou de 2è génération) pour le traitement du trouble obsessionnel compulsif.

11 essais cliniques randomisés ont été retenus pour cette revue, avec un échantillon de 396 participants. Trois antipsychotiques ont été investigués : l’olanzapine, la quétiapine et la rispéridone.

L’olanzapine n’a démontré aucune supériorité par rapport aux autres types de médication. La quétiapine et la rispéridone associées aux antidépresseurs ont démontré certains effets intéressants, dont un effet positif sur la baisse de l’anxiété et l’humeur dépressive.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou la revue systématique :

Komossa K, Depping AM, Meyer M, et al. (2010) Second-generation antipsychotics for obsessive compulsive disorder. Cochrane Database of Systematic Reviews, 12: CD008141. Résumé

03/11/2010

Le lévomépromazine pour le traitement de la schizophrénie

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 09:52

 Une nouvelle revue systématique de la Cochrane Collaboration

Une toute nouvelle revue systématique de la Cochrane Collaboration a été réalisée pour mesurer l’efficacité du lévomépromazine, un antipsychotique de première génération, pour le traitement de la schizophrénie.

Quatre essais cliniques ont été retenus pour cette revue, pour un total de 192 participants. Les résultats ne démontrent pas, du moins significativement, de différence avec les autres antipsychotiques.

Les auteurs soulignent toutefois que les données disponibles ne peuvent leur permettre de commenter l’efficacité de cet antipsychotique. Des études plus poussées, notamment avec des comparaisons avec la clozapine seraient nécessaires.

Pour plus d’information, consultez le résumé disponible en ligne ou la revue systématique complète :

Sivaraman P, Rattehalli RD, Jayaram MB (2010). Levomepromazine for schizophrenia. Cochrane Database of Systematic Reviews, 10:CD007779.

12/08/2010

L’utilisation des antipsychotiques de 2e génération pour le traitement de la démence : une revue systématique sur l’efficacité vs. la sécurité

Dans la revue Psychopharmacology vient tout juste de paraître, en format électronique seulement (Epub ahead of print), une revue systématique faisant état de l’utilisation des antipsychotiques de 2e génération pour le traitement de la démence. L’auteur a voulu voir si dans la littérature, l’efficacité de ce traitement était démontrée et pouvait justifier l’utilisation des antipsychotiques de 2e génération malgré le danger potentiel de cette médication chez les personnes âgées.

30 articles ont été retenus pour cette revue systématique. De ce nombre, aucune ne permettait de montrer clairement l’efficacité des antipsychotiques de 2e génération, soit parce que la méthodologie employée avait de trop grandes lacunes ou les résultats étaient contradictoires.

L’auteur conclut donc que pour l’instant, cette médication ne devrait pas être utilisée vue les dangers potentiels sur cette clientèle. D’autres recherches sont nécessaires pour identifier d’autres stratégies pharmacologiques plus sécuritaires pour le traitement de la démence.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :
Gentile S (2010). Second-generation antipsychotics in dementia: beyond safety concerns. A clinical, systematic review of efficacy data from randomised controlled trials. Psychopharmacology. Epub ahead of print, Jul.27. Pubmed

31/03/2010

Une revue systématique de la Cochrane collaboration compare l’olanzapine avec les autres antipsychotiques atypiques pour le traitement de la schizophrénie

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , , , — documentationhlhl @ 13:46

Dans cette revue nouvellement mise à jour, les auteurs tentent de comparer l’olanzapine aux autres antipsychotiques atypiques pour le traitement de la schizophrénie.

50 études ont été retenues avec au total un échantillon de 9476 participants. 6 différentes comparaisons ont été faites : l’olanzapine comparée à l’amisulpride, l’aripiprazole, la clozapine, la quetiapine, la risperidone et la ziprasidone.

L’olanzapine semble améliorer l’état mental général davantage que la plupart des autres antipsychotiques atypiques à l’exception de l’amisulpride et la clozapine. Par contre, la prise de poid et les problèmes associés comme le glucose ou le cholesterol sont davantage associés à l’olanzapine qu’aux autres antipsychotiques, à l’exception de la clozapine.

Ces résultats, selon les auteurs, sont à prendre avec modération vu la grande quantités de participants qui ont quittés les études assez tôt. Des études plus vastes seront nécessaires pour confirmer ces résultats.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou la revue systématique :
Komossa K, Rummel-Kluge C, et al. (2010) Olanzapine versus other atypical antipsychotics for schizophrenia. Cochrane Database of Systematic Reviews of Effect, 3:CD006654.

29/01/2010

Le milnacipran vs les autres antidépresseurs pour le traitement de la dépression : Une nouvelle revue Cochrane

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 08:00

Le milnacipran fait partie de la famille des antidépresseurs inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-noradrénaline, et est régulièrement utilisé comme traitement de routine pour traiter la dépression modérée et sévère.

La présente revue tente de vérifier si le milnacipran serait plus ou moins efficace que les autres antidépresseurs pour le traitement de la dépression.

16 essais cliniques randomisés ont été inclus dans cette méta-analyse. Malgré la grosseur de cet échantillon, il n’est ressortie aucune indication d’une différence dans l’efficacité de ce médicament par rapport aux autres types d’antidépresseurs. Il semblerait y avoir quelques évidences en faveur du milnacipran pour ce qui est de l’acceptabilité du traitement par les patients (moins d’abandon), particulièrement quand comparé aux antidépresseurs tricycliques (ATC).

Pour plus d’information,  consultez la revue ou son résumé :
Nakagawa A, Watanabe N, et al. (2009) Milnacipran versus other antidepressive agents for depression. Cochrane Database of Systematic Reviews, Issue 3, CD006529.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.