Santé mentale et psychiatrie : Ressources et documentation

27/09/2010

Une revue systématique

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 11:33

L’utilisation de la duloxétine et de la venlafaxine pour le traitement de la dépression majeure

Un article récent paru dans Acta Psychiatrica Scandinavica (en version électronique seulement) traite de l’utilisation de la duloxétine et la venlafaxine comme traitement pharmacologique pour la dépression majeure. Les auteurs ont fait une revue systématique sur le sujet et ont sélectionné 54 études sur le sujet.

Pour le traitement à court terme de la dépression, la venlafaxine est une alternative valable pour les patients qui ne répondent pas aux ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) ou aux antidépresseurs tri ou tétracycliques. Elle est aussi une meilleure option que la duloxétine. Cette dernière n’offre pas d’avantage comparativement aux autres catégories d’antidépresseurs.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :
Schueler YB, Koesters M,et al. (2010) A systematic review of duloxetine and venlafaxine in major depression, including unpublished data. Acta Psychiatrica Scandinavica, Epub ahead of print, Sep 10. Pubmed

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

Publicités

08/07/2010

Interventions pharmacologiques pour le traitement du trouble de personnalité limite : Une revue systématique de la Cochrane Collaboration

Filed under: Troubles de la personnalité — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 08:00

Une récente revue systématique de la Cochrane Collaboration a pour thèmes les interventions pharmacologiques pour le traitement du trouble de personnalité limite.  Les auteurs avaient pour objectif d’évaluer l’efficacité de l’usage de médicaments pour le traitment des personnes aux prises avec ce trouble de personnalité.

28 essais cliniques ont été retenus avec pour échantillon 1742 participants. Les antipsychotiques de première génération, les antipsychotiques de deuxième génération, les stabilisateurs de l’humeur, les antidépresseurs et les suppléments d’omega 3 ont été testés.

Les essais ont démontrés des effets bénéfiques avec l’utilisation des antipsychotiques de deuxième génération, les stabilisateurs de l’humeur et les suppléments d’omega 3.  Toutefois, ces résultats sont surtout basés sur des estimés provenant d’une seule étude. Aussi, les effets à long terme n’ont pas été évalués. Les auteurs soulignent donc que ces résultats doivent être pris en compte avec précaution.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou la revue :
Stoffers J, Völlm BA, et al. (2010) Pharmacological interventions for borderline personality disorder. Cochrane Database of Systematic Reviews, 6:CD005653.

21/06/2010

Interventions pour la diminution ou l’arrêt du tabagisme chez les personnes aux prises avec la schizophrénie : Une revue systématique de la Cochrane Collaboration

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , , , — documentationhlhl @ 06:37

Une récente revue systématique de la Cochrane Collaboration  évalue l’efficacité de différentes interventions pour la diminution ou l’arrêt du tabagisme chez les personnes schizophrènes. 21 essais cliniques ont été analysés pour compléter cette revue.

Le bupropione a démontré des résultats très intéressants pour l’arrêt du tabagisme chez cette clientèle sans effet sur leur état mental. En effet, en comparaison avec un placebo, le taux d’abstinence c’est avéré significativement plus élevé chez les personnes qui ont pris du bupropione.

Le renforcement collectif a aussi été une stratégie qui semble avoir porté fruit. Toutefois, il n’est pas certain qu’à long terme les effets bénéfiques soient toujours observables.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou la revue systématique :

Tsoi DT, Porwal M, Webster AC (2010). Interventions for smoking cessation and reduction in individuals with schizophrenia. Cochrane Database of Systematic Reviews, 6: CD007253

08/01/2010

Comprendre les médicaments psychotropes : Une série de livrets publiés par le Centre de toxicomanie et de santé mentale

Filed under: Santé mentale - Général — Étiquettes : , , , — documentationhlhl @ 08:00

Le Centre de toxicomanie et de santé mentale publie une série de livrets à l’intention des familles et personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale pour mieux comprendre les médicaments psychotropes.

Chaque livret répond à différentes questions comme :

  • Comment les médicaments agissent-ils ?
  • Pendant combien de temps devrais-je les prendre ?
  • Interagissent-ils avec d’autres médicaments ?
  • Puis-je conduire un véhicule en toute sécurité si je prends ces médicaments ?
  • … et bien d’autres

Quatre livrets font partie de cette collection :

Pour plus d’information sur cette série, consultez le site web du Centre de toxicomanie et de santé mentale : http://www.camh.net/fr/Care_Treatment/Resources_clients_families_friends/psych_meds/index.html

17/12/2009

Traitement à long terme aux inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) : Une revue sur les problèmes et effets secondaires

Dans le dernier numéro du Journal of Psychopharmacology (Novembre 2009) se trouve une revue sur les problèmes et effets secondaires liés à la prise à long terme des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, mieux connu sous le nom de ISRS.

Ces médicaments sont couramment utilisés pour le traitement de première ligne de la dépression et autres maladies psychiatriques. La plupart des effets secondaires reliés à une utilisation à court terme disparaissent après quelques semaines. Toutefois, à long terme, des effets secondaires peuvent se manifester et dans certains cas être plus sévères.

La présente revue décrit chacun de ces effets et ce qui a été démontré dans la littérature :

  • suicidabilité
  • les risques pendant la grossesse : tératogénénicité, hypertension pulmonaire, syndrôme de sevrage chez le nouveau-né
  • hyponatrémie
  • dysfonction sexuelle
  • problèmes de sommeil
  • risque de fractures et d’ostéoporose
  • hémorragie
  • symptômes extrapyramidaux
  • effets secondaires cardiovasculaires
  • effets reliés à l’arrêt du traitement
  • apathie, amotivation et syndrôme frontal
  • prise de poids

Pour plus d’information, consultez l’article :
Moret C, Isaac M, Briley M (2009). Problems associated with long-term treatment with selective serotonin reuptake inhibitors. Journal of Psychopharmacology, 23(8):967-974.

Ce périodique est aussi disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

04/12/2009

Étude CATIE : Un récent article sur les méthodologies utilisées pour une meilleure application clinique des résultats

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , , , — documentationhlhl @ 08:00

Dans la dernière édition du American Journal of Psychiatry on retrouve un article sur CATIE (Clinical Antipsychotic Trials of Intervention Effectiveness), cette vaste étude lancée par le National Institute of Mental Health (NIMH) qui compare l’efficacité des différents antipsychotiques utilisés pour traiter la schizophrénie.

Le présent article ne traite pas des conclusions de l’étude mais plutôt du design et des méthodologies utilisées afin de supporter une meilleure application clinique des conclusions de CATIE. L’emphase est aussi mise sur des indications pour améliorer, dans le futur, les essais cliniques et ce à la lueur des expériences de CATIE. Bien que plusieurs décisions prises quant aux méthodologies utilisées pour CATIE ont été excellentes et sont des modèles intéressants pour d’autres études, d’autres aspects étaient discutables et l’étude s’est retrouvée avec un très grand groupe d’étude mais souvent avec un pouvoir inadéquat.

Pour consulter le résumé de l’article : http://ajp.psychiatryonline.org/cgi/content/abstract/166/11/1222

Pour plus d’information, consultez l’article :
Kraemer HC, Glick ID, et al. (2009) Clinical Trials Design Lessons From the CATIE Study. American Journal of Psychiatry, 166(11):1222-1228.

Pour plus d’information sur CATIE :
http://www.nimh.nih.gov/health/trials/practical/catie/index.shtml

20/10/2009

Doses optimales de rispéridone pour le traitement de la schizophrénie : Une nouvelle revue systématique de la Cochrane Collaboration

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 08:00

cochraneLe nouveau numéro (Issue 4) de la Cochrane Collaboration est maintenant disponible et comprend plusieurs nouvelles revues dans le domaine de la santé mentale, dont une consacrée au dosage de la risperidone pour traiter la schizophrénie.

Un besoin urgent se pose pour le traitement de la schizophrénie pour trouver le dosage optimal de la risperidone permettant d’avoir un bon équilibre entre les effets positifs du médicament et les effets secondaires néfastes. Plusieurs études ont été faites sur le sujet mais aucune revue systématique n’avait été faite jusqu’à ce jour.

L’évidence qui ressort de cette présente revue est que les petites doses au standard de dosage plus bas semblent avoir les meilleurs effets (4-<6 mg/jour). Les plus grosses doses (+10mg/jour) n’ont pas beaucoup plus d’effets que les doses plus faibles et présentent plus de risques reliés aux effets secondaires.

Pour plus de détails, consultez la revue systématique disponible sur Internet : http://mrw.interscience.wiley.com/cochrane/clsysrev/articles/CD007474/frame.html

D’autres nouvelles revues intéressantes, disponibles sur le site web de la Cochrane Library :

  • Aripiprazole versus other atypical antipsychotics for schizophrenia                    
  • Monetary incentives for schizophrenia          
  • Monoamine oxidase B inhibitors versus other dopaminergic agents in early Parkinson’s disease          
  • Special care units for dementia individuals with behavioural problems                   
  • Ziprasidone versus other atypical antipsychotics for schizophrenia

09/09/2009

La clozapine combinée à d’autres antipsychotiques pour le traitement de la schizophrénie chez les personnes résistantes au traitement : Nouvelle revue systématique Cochrane

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 11:46

cochraneLa clozapine s’est avérée un traitement de choix pour le traitement de la schizophrénie résistante et persistante. Toutefois, pour un tiers à deux tiers des patients, ce traitement ne semble pas efficace.

Une nouvelle revue systématique de la Cochrane Collaboration vient de paraître sur le sujet. Le but de la revue était de déterminer si la clozapine utilisée en combinaison avec d’autres antipsychotiques pouvait être efficace chez les patients avec une schizophrénie résistante au traitement.

Trois petites études ont été retenues pour cette revue. Malheureusement, vu la piètre qualité méthodologique de ces études et le trop petit nombre de patients inclus dans ces études, les auteurs n’ont pu tirer de conclusion. De plus, les biais possibles étant  trop grands avec les compagnies pharmaceutiques rendent ces études moins crédibles.

Il faudra donc dans l’avenir que des études plus sérieuses et à plus grande échelle soient complétées pour vraiment analyser l’efficacité ou non d’un traitement combiné de clozapine et autre antipsychotique pour la schizophrénie résistante.

Pour plus de détails, consultez la revue systématique disponible en accès libre :

Cipriani A., Boso M., Barbui C. Clozapine combined with different antipsychotic drugs for treatment resistant schizophrenia. Cochrane Database of Systematic Reviews (3):CD006324.

03/08/2009

Les interventions pharmacologiques pour prévenir les rechutes dans le trouble bipolaire

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 08:00

Journal of psychopharmacologyUne revue systématique d’essais cliniques sur les interventions pharmacologiques prévenant les rechutes dans le trouble bipolaire vient de paraître dans l’édition de juillet du Journal of Psychopharmacology.

24 essais cliniques ont été retenus pour cette revue.

Les résultats qui en ressortent :

– le lithium, valproate et lamotrigine sont efficaces pour un traitment de maintien et la prévention des rechutes.

– le lithium, l’olanzapine et l’aripiprazole ont des effets significatifs pour la prévention des rechutes d’épisodes maniaques.

– le valproate, lamotrigine et imipramine ont montré leur efficacité pour la prévention des symptômes dépressifs.

Pour consulter le résumé de l’article : http://jop.sagepub.com/cgi/content/abstract/23/5/574

Pour plus d’information, consultez l’article :

Beynon, S., Soares-Weiser, K., et al. (2009) Pharmacological Interventions for the Prevention of Relapse in Bipolar Disorder : A systematic Review of Controlled Trials. Journal of Psychopharmacology, 23(5):574-591.

Ce périodique est disponible au centre de documentation Banque Nationale de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

22/06/2009

Une étude de du programme « Health Technology Assessment » : L’utilisation des neuroleptiques pour le traitement de l’agressivités chez les personnes avec une déficience intellectuelle

Filed under: Déficience intellectuelle et psychiatrie — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 09:00

Le « Health Technology Assessment programme » est un organisme britannique qui produit de la recherche indépendante sur l’efficacité et les coûts des traitements en santé.

Une nouvelle recherche vient tout juste de sortir sur l’efficacité des neuroleptiques ou antipsychotiques sur le traitement de l’agressivité chez les patients ayant une déficience intellectuelle. Cette étude menée principalement en Angleterre et en Australie démontre qu’il n’y a pas de bénéfices à utiliser cette médication dans le cas du contrôle de l’agressivité. Aucun avantage coût-efficacité n’a été démontré. Pour certains patients, les antipsychotiques ont permis de réduire l’agressivité mais il reste que la pathologie sous-jacente doit être bien investiguée avant d’administrer ces médicaments. 22 cliniciens et 86 patients ont participé à cette étude.

L’étude est disponible sur le web.
Pour la consulter : http://www.hta.nhs.uk/fullmono/mon1321.pdf

Older Posts »

Propulsé par WordPress.com.