Santé mentale et psychiatrie : Ressources et documentation

12/09/2011

LES ANTIDÉPRESSEURS CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES

Une étude pour connaître la sécurité et les dangers reliés à ces médicaments

Le National Institute for Health Research organisme britannique, vient de compléter une étude sur les bénéfices et les dangers possibles de l’utilisation des antidépresseurs chez les personnes âgées (65 ans et plus).

 Cette étude de cohorte a observé les dossiers de plus de 60 000 patients en Angleterre ayant reçu un premier diagnostic de dépression entre l’âge de 65 et 100 ans.

 L’étude a démontrée plusieurs effets néfastes reliés à la prise d’antidépresseurs chez cette clientèle : chutes, hyponatrémie, mortalité, tentative de suicide ou automutilation, crise cardiaque, fractures, épilepsie ou convulsions. 

Les auteurs précisent que ces différents risques reliés à la prescription d’antidépresseurs doivent toutefois être mesurés aux bénéfices apportés par la prise de ces médicaments, notamment en prenant en compte la sévérité de la dépression. 

Pour plus d’information, consultez le rapport de recherche disponible en ligne :

A study of the safety and harms of antidepressant drugs for older people: a cohort study using a large primary care database
Résumé
Rapport complet

Publicités

13/04/2011

L’EFFICACITÉ CLINIQUE DE LA QUÉTIAPINE POUR LES TROUBLES DE L’HUMEUR, PSYCHOTIQUES ET LE TROUBLE DE PERSONNALITÉ LIMITE

Filed under: Santé mentale - Général — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 07:40

L’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé vient de faire paraître un rapport de réponse rapide sur l’efficacité de la quétiapine pour le traitement des troubles de l’humeur, des troubles psychotiques et du trouble de la personnalité limite (disponible en anglais seulement).

Les auteurs ont fait une revue de la littérature sur le sujet. Le document contient les résultats de cette recherche selon 3 questions précises.

Les principales conclusions du document :

  • La quétiapine est cliniquement efficace pour la dépression majeure, le trouble d’anxiété généralisé et le trouble bipolaire ;
  • L’efficacité n’a pas été démontrée pour le trouble obsessionnel compulsif ;
  • Il semble y avoir quelques évidences concernant l’efficacité pour le traitement du trouble d’anxiété sociale ;
  • La quétiapine n’est pas plus efficace que les autres traitements pour les troubles schizo-affectifs ;
  • La quétiapine démontre une efficacité pour la prévention des rechutes après 1 an chez les personnes ayant une psychose.

Pour plus d’information, consultez le document disponible en ligne :

Quetiapine for Affective and Psychotic Spectrum Disorders and Borderline Personality Disorder: Clinical Effectiveness  pdf »»»

11/04/2011

CLUB DE LECTURE DE L’HÔPITAL LOUIS-H. LAFONTAINE :

Filed under: Club de lecture HLHL — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 14:05

Le prochain club de lecture aura lieu et sera présenté par Dr Alexandra Prévost, résidente, le 18 avril 2011 prochain.

Vous pouvez maintenant utiliser le présent blogue pour échanger sur les articles présentés au club de lecture de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

Vous trouverez le lien vers l’article présenté. Pour tout problème d’accès, contactez le centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

Article présenté :

Maayan, L., Vakhrusheva, J., et al. (2010), Effectiveness of Medications Used to Attenuate Antipsychotic-Related Weight Gain and Metabolic Abnormalities: A Systematic Review and Meta-Analysis, Neuropsychopharmacology, 35 (7), p. 1520-1530. Pubmed

12/08/2010

L’utilisation des antipsychotiques de 2e génération pour le traitement de la démence : une revue systématique sur l’efficacité vs. la sécurité

Dans la revue Psychopharmacology vient tout juste de paraître, en format électronique seulement (Epub ahead of print), une revue systématique faisant état de l’utilisation des antipsychotiques de 2e génération pour le traitement de la démence. L’auteur a voulu voir si dans la littérature, l’efficacité de ce traitement était démontrée et pouvait justifier l’utilisation des antipsychotiques de 2e génération malgré le danger potentiel de cette médication chez les personnes âgées.

30 articles ont été retenus pour cette revue systématique. De ce nombre, aucune ne permettait de montrer clairement l’efficacité des antipsychotiques de 2e génération, soit parce que la méthodologie employée avait de trop grandes lacunes ou les résultats étaient contradictoires.

L’auteur conclut donc que pour l’instant, cette médication ne devrait pas être utilisée vue les dangers potentiels sur cette clientèle. D’autres recherches sont nécessaires pour identifier d’autres stratégies pharmacologiques plus sécuritaires pour le traitement de la démence.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :
Gentile S (2010). Second-generation antipsychotics in dementia: beyond safety concerns. A clinical, systematic review of efficacy data from randomised controlled trials. Psychopharmacology. Epub ahead of print, Jul.27. Pubmed

01/06/2009

Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (cycle 1.2)

Filed under: Santé mentale - Général, Toxicomanie et santé mentale — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 13:24

medicaments_sante_mentaleLesage, Alain, et autres. Utilisation de services et consommation de médicaments liées aux problèmes de santé mentale chez les adultes québécois : Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (cycle 1.2). Montréal : ISQ, 2009. 53 p.

L’Institut de la Statistique du Québec a une section sur la santé mentale et le bien-être. Il mène une enquête afin de connaître le portrait de la santé mentale de la population québécoise de 15 ans et plus. Cette étude est composée de cinq brochures. La quatrième, concernant l’utilisation des services et la consommation de médicaments est paru le 21 avril 2009. On y apprend que «plus de la moitié des personnes souffrants de troubles mentaux et de toxicomanies n’ont pas consulté au cours de l’année précédant l’enquête».

 Les trois brochures précédentes sont:

Propulsé par WordPress.com.