Santé mentale et psychiatrie : Ressources et documentation

03/11/2010

Le lévomépromazine pour le traitement de la schizophrénie

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 09:52

 Une nouvelle revue systématique de la Cochrane Collaboration

Une toute nouvelle revue systématique de la Cochrane Collaboration a été réalisée pour mesurer l’efficacité du lévomépromazine, un antipsychotique de première génération, pour le traitement de la schizophrénie.

Quatre essais cliniques ont été retenus pour cette revue, pour un total de 192 participants. Les résultats ne démontrent pas, du moins significativement, de différence avec les autres antipsychotiques.

Les auteurs soulignent toutefois que les données disponibles ne peuvent leur permettre de commenter l’efficacité de cet antipsychotique. Des études plus poussées, notamment avec des comparaisons avec la clozapine seraient nécessaires.

Pour plus d’information, consultez le résumé disponible en ligne ou la revue systématique complète :

Sivaraman P, Rattehalli RD, Jayaram MB (2010). Levomepromazine for schizophrenia. Cochrane Database of Systematic Reviews, 10:CD007779.

Publicités

23/09/2010

Antipsychotiques et interventions psychosociales : une combinaison apportant des résultats bénéfiques en début de schizophrénie

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 15:33

Une étude parue dans Archives of General Psychiatry démontre un net avantage à utiliser une combinaison de traitement pharmacologique et d’interventions psychosociales dans le traitement de la schizophrénie. Cet essai clinique randomisé, réalisé auprès de 744 patients au début de la schizophrénie, a comparé, après 1 an de traitement, les effets des interventions psychosociales jumelées au traitement pharmacologique sur l’état des patients.

Les interventions psychosociales reçues consistaient en psychoéducation, interventions familiales, formation aux habiletés sociales et thérapie cognitivo-comportementale. Les auteurs ont observé, chez le groupe ayant reçu ces interventions en plus des antipsychotiques, un taux plus bas d’arrêt de traitement et de risque de rechute, une amélioration de l’insight, une meilleure qualité de vie et un meilleur fonctionnement social.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :
Guo X, Zhai J, et al. (2010) Effect of antipsychotic medication alone vs combined with psychosocial intervention on outcomes of early-stage schizophrenia: A randomized, 1-year study. Archives of General Psychiatry, 67(9):895-904. pubmed

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine

03/09/2010

Utilisation des antipsychotiques atypiques pour le traitement du trouble d’anxiété généralisée chez les patients résistants au traitement : Une étude sur l’efficacité et la sécurité

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 15:19

Un article paru dans le plus récent numéro de Pharmacotherapy traite de l’efficacité et la sécurité des antipsychotiques atypiques pour le traitement de l’anxiété généralisée chez les patients résistants à toute autre forme de traitement. Les auteurs ont revu la littérature sur le sujet et ont sélectionné des essais cliniques réalisés entre 1966 et 2009. Peu de grandes études ont été repérées.

Les données suggèrent une certaine efficacité de l’utilisation des antipsychotiques atypiques pour le traitement du trouble d’anxiété généralisée. Toutefois, les auteurs soulignent que des études plus larges et plus poussées sur la sécurité doivent être faites avant de recommander ce traitement aux cliniciens.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :

Lorenz RA, Jackson CW, Saitz M. Adjunctive use of atypical antipsychotics for treatment-resistant generalized anxiety disorder. Pharmacotherapy 30(9):942-951. Pubmed

12/08/2010

L’utilisation des antipsychotiques de 2e génération pour le traitement de la démence : une revue systématique sur l’efficacité vs. la sécurité

Dans la revue Psychopharmacology vient tout juste de paraître, en format électronique seulement (Epub ahead of print), une revue systématique faisant état de l’utilisation des antipsychotiques de 2e génération pour le traitement de la démence. L’auteur a voulu voir si dans la littérature, l’efficacité de ce traitement était démontrée et pouvait justifier l’utilisation des antipsychotiques de 2e génération malgré le danger potentiel de cette médication chez les personnes âgées.

30 articles ont été retenus pour cette revue systématique. De ce nombre, aucune ne permettait de montrer clairement l’efficacité des antipsychotiques de 2e génération, soit parce que la méthodologie employée avait de trop grandes lacunes ou les résultats étaient contradictoires.

L’auteur conclut donc que pour l’instant, cette médication ne devrait pas être utilisée vue les dangers potentiels sur cette clientèle. D’autres recherches sont nécessaires pour identifier d’autres stratégies pharmacologiques plus sécuritaires pour le traitement de la démence.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :
Gentile S (2010). Second-generation antipsychotics in dementia: beyond safety concerns. A clinical, systematic review of efficacy data from randomised controlled trials. Psychopharmacology. Epub ahead of print, Jul.27. Pubmed

13/07/2010

Les antipsychotiques injectables à action prolongée pour le traitement de la schizophrénie : leur rôle dans la prévention des rechutes

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 08:00

Le Expert Opinion on Pharmacotherapy rend disponible, en électronique seulement pour le moment, un article traitant des antipsychotiques injectables à action prolongée pour le traitement de la schizophrénie, et plus spécifiquement pour la prévention des rechutes. Cet article fait une revue du sujet, aussi bien pour les avantatages et limites que pour la mise-à-jour des informations sur le sujet.

Bien que ce type d’antipsychotiques ait démontré plusieurs avantages pour les patients ayant des rechutes à répétition et des problèmes d’adhérance au médicament, ce type de traitement reste peu utilisé par les cliniciens. Les auteurs soulignent le fait que ceux-ci sont souvent mal informés concernant ce traitement.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :
Agid O, Foussias G, Remington G. (2010) Long-acting injectable antipsychotics in the treatment of schizophrenia: their role in relapse prevention. Expert Opinion in Pharmacotherapy, Epub ahead of print, Jun 30.

15/06/2010

Consensus international pour le dosage d’antipsychotiques : Une étude parue dans American Journal of Psychiatry

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : — documentationhlhl @ 09:53

Dans le dernier numéro du American Journal of Psychiatry  se retrouve un article exposant un consensus international pour le dosage des antipsychotiques réalisé à partir d’avis d’experts à travers le monde. Les auteurs de cette présente étude ont sondé des participants provenant de plus de 18 pays sur des recommandations de dosage pour plus de 37 agents oraux. 17 caractéristiques reliées aux patients et aux traitements ont aussi été pris en compte pour les modifications de dosage.

Pour plus d’information et pour connaître les recommandations, consultez l’article :

Gardner DM, Murphy AL, et al. (2010) International consensus study of antipsychotic dosing. American Journal of Psychiatry, 167(6):686-693.  Pubmed

Ce périodique est disponible au centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

09/06/2010

Une méta-analyse sur l’efficacité des antipsychotiques typiques et atypiques pour le traitement de première ligne des psychoses précoces

Dans la dernière édition du British Journal of Psychiatry  se trouve une méta-analyse sur le traitement aux antipsychotiques typiques et atypiques pour les psychoses précoces. Il existe en effet un débat sur l’utilisation des antipsychotiques atypiques comme choix de traitement de première ligne. Les auteurs ont voulu vérifier cette affirmation en réalisant une méta-analyse comparant l’efficacité des 2 types d’antipsychotiques.

15 essais cliniques randomisés ont été sélectionnés comprenant un échantillon de 2522 participants.

Aucune différence significative n’est ressortie de la littérature concernant l’efficacité de l’un ou l’autre type d’antipsychotiques. Toutefois, les patients qui ont été traités avec des antipsychotiques atypiques ont eu des gains de poids plus important, alors que les patients traités avec des antipsychotiques typiques ont eu davantage d’effets secondaires extrapyramidaux.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :

Crossley NA, Constante M, McGuire P, Power P. (2010) Efficacy of atypical v. typical antipsychotics in the treatment of early psychosis: meta-analysis. British Journal of Psychiatry, 196(6):434-439.

03/03/2010

Evidence-Based Mental Health : Table des matières du dernier numéro (février 2010)

Le nouveau numéro de Evidence-Based Mental Health est maintenant disponible. Ce périodique comprend des articles courts faisant état de l’efficacité de différents traitements ou interventions dans le domaine de la santé mentale.

Quelques sujets traités ce mois-ci :

La table des matières complète est disponible sur Internet : http://ebmh.bmj.com/content/current

Ce périodique est aussi disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

01/03/2010

Une étude de cohorte sur l’incidence de la dyskinésie tardive avec les antipsychotiques atypiques vs les antipsychotiques typiques

Filed under: Troubles psychotiques — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 08:00

Le Journal of Clinical Psychiatry vient de publier un Epub ahead of print (disponible en format électronique seulement pour l’instant) d’une étude comparant l’incidence de dyskinésies tardives chez les personnes prenant des antipsychotiques atypiques en comparaison avec les personnes prenant des antipsychotiques « conventionnels ».

Cette étude de cohorte se comparait à une étude semblable faite dans les années 80. 352 patients ont été suivis pour cette étude divisés en 3 groupes : ceux prenant uniquement des antipsychotiques typiques, ceux prenant des antipsychotiques atypiques et un troisième prenant une combinaison des deux.

Il en ressort finalement que l’incidence des dyskinésies tardives était comparable aux résultats des années 80 et donc que l’utilisation accrue des antipsychotiques atypiques n’en réduisent pas la prévalence.

Pour plus d’information, consultez l’article ou le résumé :
Woods SW, Morgenstern H, et al. (2010) Incidence of Tardive Dyskinesia With Atypical Versus Conventional Antipsychotic Medications: A Prospective Cohort Study. Journal of Clinical Psychiatry. Epub ahead of print, 9 février 2010.

23/02/2010

L’efficacité de la pharmacothérapie pour les troubles de personnalité sévères : une méta-analyse parue dans le dernier Journal of Clinical Psychiatry

Dans le numéro de janvier 2010 du Journal of Clinical Psychiatry on retrouve une méta-analyse d’essais cliniques randomisés sur l’efficacité de la pharmacothérapie pour le traitement des troubles de personnalité sévères.

Plus spécifiquement, 27 études ont été retenues pour cette méta-analyse mesurant l’efficacité de la médication sur des symptômes spécifiques du trouble de personnalité limite ou borderline et le trouble de personnalité schizotypique.

Voici quelques uns des résultats :

  • Les antipsychotiques : ont un effet modéré sur les symptômes cognitifs et perceptuels et un effet modéré à fort sur la colère.
  • Les antidépresseurs : n’ont pas d’effet significatif sur les comportement impulsifs et de perte de contrôle ou l’état dépressif. Ils ont par contre un petit effet sur l’anxiété et la colère.
  • Les stabilisateurs de l’humeur : ont un effet très important sur les comportements impulsifs de perte de contrôle, la colère et l’anxiété mais un effet plus modéré sur l’état dépresssif. Ils ont aussi une efficacité plus marquée sur le fonctionnement général que les antipsychotiques ou les antidépresseurs.

Pour plus d’information, consultez l’article ou le résumé :
Ingenhoven T, Lafay P, et al. (2010) Effectiveness of pharmacotherapy for severe personality disorders : Meta-analyses of randomized controlled trials. Journal of Clinical Psychiatry, 71(1):14-25.

Ce périodique est disponible au centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

« Newer PostsOlder Posts »

Propulsé par WordPress.com.