Santé mentale et psychiatrie : Ressources et documentation

11/05/2011

LA STIMULATION CÉRÉBRALE PROFONDE POUR LA DÉPRESSION RÉSISTANTE AU TRAITEMENT

Dans le American Journal of Psychiatry  vient de paraître un article faisant état d’un rapport de suivi démontrant la possible efficacité de la stimulation cérébrale profonde pour la dépression résistante au traitement.

20 patients ayant reçu ce traitement (pour l’instant expérimental) ont été suivis pendant 3 à 6 ans. Ils étaient vus annuellement pour évaluer la sévérité de la dépression, le fonctionnement et les effets indésirables. Le taux de réponse au traitement se situait entre 46 et 75% selon les années observées et le fonctionnement s’est amélioré. Aucun effet indésirable important n’a été observé.

Ces résultats semblent démontrer que la stimulation cérébrale profonde serait un traitement efficace et sécuritaire à long terme pour la dépression résistante au traitement. D’autres études avec de plus grands échantillons seront nécessaires pour confirmer ces résultats.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :
Kennedy SH, Giacobbe P, et al. (2011) Deep brain stimulation for treatment-resistant depression: follow-up after 3 to 6 years. American Journal of Psychiatry, 168(5):502-510. Résumé »»»

Ou consultez l’article à ce sujet sur Medscape :
Brauser D. Deep Brain Stimulation Safe, Durable for Resistant Depression. Article Medscape »»»

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine, en format imprimé et électronique.

10/05/2011

L’ACCUMULATION COMPULSIVE : UN NUMÉRO SPÉCIAL DU JOURNAL OF CLINICAL PSYCHOLOGY

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : — documentationhlhl @ 10:16

Le plus récent numéro du Journal of Clinical Psychology est dédié à l’accumulation compulsive.

Quelques sujets traités dans ce numéro :

– Les avancements au niveau du traitement de l’accumulation compulsive
–  L’évaluation de l’accumulation compulsive
– La pharmacothérapie pour traiter l’accumulation compulsive
– La thérapie cognitivo-comportementale pour l’accumulation compulsive
– Travailler avec les familles de personnes au prise avec l’accumulation compulsive

Pour plus d’information, consultez la table des matières complète :
Hoarding disorder. Journal of Clinical Psychology, 67(5):451-526. Table des matières »»»

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine, en version imprimée et électronique.

02/05/2011

L’EFFICACITÉ DE LA PSYCHOTHÉRAPIE INTERPERSONNELLE POUR LA DÉPRESSION

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 07:46

Une revue systématique

Un article parut dans le American Journal of Psychiatry  traite de la psychothérapie interpersonnelle pour le traitement de la dépression. Les auteurs ont réalisé une revue systématique sur le sujet qui compare cette thérapie à l’utilisation d’aucun traitement, du traitement habituel, d’autres thérapies et à des traitements pharmacologiques.

 38 études ont été retenues pour réaliser cette revue systématique comprenant 4 356 patients. Comparativement aux autres thérapies, la psychothérapie interpersonnelle a démontré un léger avantage. La pharmacothérapie seule a démontrée par contre un avantage sur la thérapie interpersonnelle. Quant à la combinaison de la psychothérapie interpersonnelle et la pharmacothérapie, elle n’a pas démontré d’avantages comparativement à l’utilisation de la psychothérapie interpersonnelle seule. Cette combinaison a toutefois démontré un avantage au niveau du traitement de maintenance : en effet, cette combinaison semble prévenir plus efficacement les rechutes que l’utilisation de la pharmacothérapie uniquement.

Les auteurs concluent donc que la psychothérapie interpersonnelle est un traitement de choix pour la dépression, aussi bien seule qu’en combinaison avec la pharmacothérapie.

Pour plus d’information, consultez l’article ou son résumé :

Cuijpers P, Geraedts AS, et al. (2011) Interpersonal Psychotherapy for Depression: A Meta-Analysis. American Journal of Psychiatry. Epub ahead of print, March 01. pubmed

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine en format imprimé et électronique.

27/04/2011

LES TRAITEMENTS POUR LA DÉPRESSION RÉFRACTAIRE CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES

Une revue systématique

Un article parut dans le American Journal of Psychiatry dans une série intitulée Evidence-Based Psychiatric Treatment, traite des traitements pour la dépression réfractaires chez les personnes de 55 ans et plus.

Les auteurs ont sélectionnés 14 articles sur le sujet. Les 14 articles traitaient exclusivement de traitements pharmacologiques.

Selon les résultats, la moitié des patients ont répondu à un traitement pharmacologique, ce qui montre l’importance d’intervenir activement chez ces personnes. Le traitement pour lequel on retrouvait le plus de preuve de son efficacité est l’augmentation du lithium.

Pour plus d’information, consultez l’article ou le résumé :

Cooper C, Katona C, Lyketsos K (2011) A Systematic Review of Treatments for Refractory Depression in Older People. American Journal of Psychiatry. Epub ahead of print. Pubmed

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine en format imprimé et électronique.

21/04/2011

LA PSYCHOTHÉRAPIE DE GROUPE POUR LES PERSONNES ÂGÉES SOUFFRANT DE DÉPRESSION

Une revue systématique

Cette revue systématique publiée dans le plus récent numéro du International Journal of Geriatric Psychiatry tente de mesurer l’efficacité des psychothérapies de groupe pour les personnes âgées souffrant de dépression.

Les auteurs ont sélectionnés 6 essais cliniques mesurant l’efficacité de la psychothérapie de groupe, et plus spécifiquement celle basée sur le modèle de la thérapie cognitivo-comportementale.

Selon les conclusions, ce genre d’intervention est efficace auprès de cette clientèle et les bénéfices sont maintenus lors du suivi des patients.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :
Krishna M, Jauhari A, Lepping P, et al. (2011) Is group psychotherapy effective in older adults with depression? A systematic review. International Journal of Geriatric Psychiatry, 26(4):331-340. »»»

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine en format imprimé et électronique.

18/04/2011

LES PROBLÈMES DE SOMMEIL ET LE SYNDROME DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Filed under: Santé mentale - Général, Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 08:00

Sur le site de Medscape on retrouve un article récemment paru sur les problèmes de sommeil et le syndrome de stress post-traumatique.

On y présente les grandes lignes du syndrome de stress post-traumatique, la fréquence des troubles du sommeil chez les personnes ayant un syndrome de stress post-traumatique, les interrelations entre le sommeil et le syndrome de stress post-traumatique et les stratégies de traitement pour les personnes souffrant de ces deux conditions.

Le tout est appuyé d’une bibliographie d’une trentaine d’articles sur le sujet.

Pour plus d’information, consultez l’article disponible en ligne :

Orr NH, Lettieri CJ. Sleep Disturbances and Posttraumatic Stress Disorder.  »»»

14/04/2011

L’EFFICACITÉ DES MÉDICAMENTS POUR LE TRAITEMENT DU TROUBLE D’ANXIÉTÉ GÉNÉRALISÉ

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 07:35

Une revue systématique


Un récent article du BMJ est consacré à l’efficacité des différents traitements pharmacologiques pour le trouble d’anxiété généralisé. Les auteurs ont réalisé une revue systématique sur le sujet.

27 essais cliniques ont été retenus pour cette revue. Les différentes analyses ont comparé 9 médicaments : duloxétine, escitalopram, fluoxétine, lorazépam, paroxétine, prégabaline, sertraline, tiagabine, venlafaxine.

Selon les résultats observés, la fluoxétine, pour son effet sur la réponse et le rétablissement, et la sertraline, pour la tolérance, semblent avoir un avantage sur les autres traitements. La duloxétine, l’escitalopram et la prégabaline ont montré des avantages comparativement à la venlafaxine et la paroxétine.

Pour plus d’information, consultez l’article disponible en accès libre :

Baldwin D., Woods R, et al. (2011) Efficacy of drug treatments for generalised anxiety disorder: systematic review and meta-analysis. BMJ, 342:d1199.  pdf »»»

22/03/2011

Stratégies de traitements pour les tics dans le syndrome de Gilles de la Tourette

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 09:21

Cet article, paru récemment dans Therapeutic Advances in Neurological Disorders et repris dans sa version intégrale sur Medscape dresse un portrait des différentes stratégies possibles concernant le traitement de cette maladie.

On y parle des traitements pharmacologiques, des autres agents pharmacologiques, des techniques comportementales, des techniques invasives et autres traitements en émergence.

Pour plus d’information, consultez l’article disponible en ligne :
Eddy CM, Rickards HE, Cavanna AE (2011). Treatment strategies for tics in Tourette syndrome. Therapeutic Advances in Neurological Disorders, 4(1):25-45.  »»»

26/01/2011

Trouble d’anxiété généralisée

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 14:41

Mise à jour récente du guide de pratique clinique de NICE

Le National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE) vient de faire paraître des mises à jour de son guide de pratique clinique pour le traitement du trouble d’anxiété généralisée.

Ce nouveau guide remplace celui qui avait été publié en 2004. Il comprend des recommandations basées sur les plus récentes données probantes pour la prise en charge de patients adultes au prise avec un trouble d’anxiété généralisée ou un trouble panique.

Pour plus d’information, consultez le guide de pratique clinique disponible en ligne :
(2011) Generalised anxiety disorder and panic disorder (with or without agoraphobia) in adults : Management in primary, secondary and community care. NICE

21/01/2011

Une revue systématique de la Cochrane Collaboration

L’utilisation des antipsychotiques de deuxième génération pour le traitement du trouble obsessionnel compulsif

La Cochrane Collaboration a fait paraître récemment une revue systématique mesurant l’efficacité des antipsychotiques atypiques (ou de 2è génération) pour le traitement du trouble obsessionnel compulsif.

11 essais cliniques randomisés ont été retenus pour cette revue, avec un échantillon de 396 participants. Trois antipsychotiques ont été investigués : l’olanzapine, la quétiapine et la rispéridone.

L’olanzapine n’a démontré aucune supériorité par rapport aux autres types de médication. La quétiapine et la rispéridone associées aux antidépresseurs ont démontré certains effets intéressants, dont un effet positif sur la baisse de l’anxiété et l’humeur dépressive.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou la revue systématique :

Komossa K, Depping AM, Meyer M, et al. (2010) Second-generation antipsychotics for obsessive compulsive disorder. Cochrane Database of Systematic Reviews, 12: CD008141. Résumé

« Newer PostsOlder Posts »

Propulsé par WordPress.com.