Santé mentale et psychiatrie : Ressources et documentation

17/11/2011

CLUB DE LECTURE DE L’HÔPITAL LOUIS-H. LAFONTAINE

Filed under: Club de lecture HLHL, Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 10:37

Le prochain club de lecture aura lieu et sera présenté par par Dr Amélie Leboeuf, résidente, le lundi 21 novembre 2011 de 12h à 13h.

Vous pouvez maintenant utiliser le présent blogue pour échanger sur les articles présentés au club de lecture de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

Vous trouverez le lien vers l’article présenté. Pour tout problème d’accès, contactez le centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

Article présenté :

Cipriani, A., Barbui, C., Salanti, G., Rendell, J., Brown, R., Stockton, S., et al. (2011). Comparative efficacy and acceptability of antimanic drugs in acute mania: a multiple-treatments meta-analysis. Lancet, 378(9799), 1306-1315. Pubmed

31/10/2011

L’ADHÉSION AU TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE ET PSYCHOLOGIQUE DES PATIENTS SOUFRANT DES TROUBLES ANXIEUX

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 15:35

Une nouvelle revue des études concernant l’adhésion au traitement des patients soufrant de troubles anxieux a été publiée dans le Journal of Patient preference and adherence.

L’étude vise à établir les facteurs prédictifs de la non adhésion au traitement des patients atteints de différents troubles anxieux. Les auteurs ont fondé leur analyse sur des articles indexés dans les banques de données PubMed, PsycINFO et ISI web of Knowledge. Seize études ont été sélectionnées, qui traitent de l’impact des conditions sociodémographiques, cliniques et cognitives sur l’adhésion aux traitements pour les troubles anxieux.

Aucune corrélation cohérente n’a pas été établie avec les caractéristiques sociodémographiques ou cliniques. Par contre, toutes les études ayant enquêté les variables cognitives dans le trouble de panique, trouble d’anxiété sociale et le trouble obsessionnel-compulsif ont constaté que l’adhésion des patients à la thérapie était directement liée aux attentes et aux opinions des patients au sujet du traitement.

Les conclusions de cette étude suggèrent qu’il est essentiel de prendre en considération les croyances des patients soufrant des troubles anxieux au sujet de la maladie et des stratégies de traitement afin d’augmenter leur adhésion au plan thérapeutique.

Pour plus amples détails, consultez l’article disponible en accès libre: 

Santana, L., & Fontenelle, L. F. (2011). A review of studies concerning treatment adherence of patients with anxiety disorders. Patient Prefer Adherence, 5, 427-439. Article

17/10/2011

L’UTILISATION DES ANTIDÉPRESSEURS DE DEUXIÈME GÉNÉRATION POUR LE TRAITEMENT DU TROUBLE D’ANXIÉTÉ SOCIALE : UNE REVUE SYSTÉMATIQUE

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 11:33

Cette revue systématique réalisée par des chercheurs de Federal University de Rio de Janeiro au Brésil, vise à évaluer l’efficacité des différents antidépresseurs de deuxième  génération dans le traitement du trouble d’anxiété sociale. Les chercheurs ont fondé leur étude sur des revues systématiques, méta-analyses et essais contrôlés randomisés publiés récemment dans les bases de donnes PubMed/MEDLINE, PsycINFO, et Current Controlled Trials. Les données recueillis ont été analysées en utilisant L’échelle d’anxiété sociale de Liebowitz (EASL), Clinical Global Impression (CGI) et la différence moyenne standardisée (DMS). 

10 différents antidépresseurs étaient couverts par les 27 essais cliniques inclus dans la méta-analyse. 

L’étude à démontré que les antidépresseurs de deuxième génération sont un traitement efficace pour les patients souffrant de trouble d’anxiété sociale. Cependant, les résultats ne suggèrent pas les différences d’efficacité entre les différentes drogues. 

Pour plus amples détails, vous pouvez consulter le résumé de l’article:

de Menezes, G. B., Coutinho, E. S., Fontenelle, L. F., Vigne, P., Figueira, I., & Versiani, M. (2011). Second-generation antidepressants in social anxiety disorder: meta-analysis of controlled clinical trials. Psychopharmacology (Berl), 215(1), 1-11. Pubmed

06/10/2011

LE CITALOPRAM POUR LE TRAITEMENT DE LA DÉPRESSION MAJEURE : UNE REVUE SYSTÉMATIQUE

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 11:09

Une récente revue systématique sur le citalopram comme traitement pour la dépression majeure a été publiée dans BMJ Open. Les auteurs ont revu des essais cliniques comparant l’utilisation du citalopram et des placebos.

8 études ont été retenues pour cette revue systématique. Les données recueillies et analysées concernaient la rémission, la réponse au traitement et l’amélioration des symptômes.

Les données concernant le taux de rémission ne sont pas concluantes. Toutefois, les données concernant la réponse au traitement et l’amélioration des symptômes montrent que les patients qui ont reçu le citalopram ont eu des effets beaucoup plus positifs.

Pour plus d’information, consultez l’article disponible en accès libre :

Apler A. (2011) Citalopram for major depressive disorder in adults: a systematic review and meta-analysis of published placebo-controlled trials. BMJ Open 2:e000106. Article

03/10/2011

LA DÉPRESSION CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES

Filed under: Personnes âgées - Gérontopsychiatrie, Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : — documentationhlhl @ 13:47

Le BMJ a publié récemment une revue clinique sur la dépression chez les adultes âgés, réalisée par deux spécialistes de l’University College London.

L’analyse, dont le but est de fournir une compréhension des méthodes actuelles de diagnostique et de gestion des patients qui développent une dépression en fin de vie, est fondée sur des revues systématiques, méta-analyses et essais contrôlés randomisés publiés entre 2006 et 2011.

Les principales conclusions ressorties par les auteurs sont:

  • La dépression chez les personnes âgées est associée à un risque accru de décès et d’invalidité
  • Les troubles cognitifs et fonctionnels et l’anxiété sont plus fréquents chez les personnes âgées que chez les jeunes adultes souffrant de dépression
  • Les personnes âgées souffrant de dépression courent un risque accru de suicide et sont plus susceptibles que les jeunes adultes de passer à l’acte
  • La dépression est associée à des troubles cognitifs et un risque accru de démence
  • Un inhibiteur sélectif de recapture de la sérotonine devrait être le traitement pharmacologique de première ligne pour la plupart des adultes âgés soufrant de dépression, y compris ceux atteints d’une maladie physique
  • Le traitement psychologique et pharmacologique est aussi efficace chez les personnes âgées que chez les jeunes adultes
  • Des symptômes dépressifs qui affectent substantiellement la vie des patients plus âgés sont courants. Des stratégies psychosociales et pharmacologiques peuvent être efficaces pour le traitement et la prévention de la détérioration de l’état des patients

Pour plus amples détails, vous pouvez consulter le résumé de l’article:

Rodda, J., Walker, Z. et Carter, J. (2011) Depression in older adults. BMJ 343:d5219. Résumé

12/09/2011

LES ANTIDÉPRESSEURS CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES

Une étude pour connaître la sécurité et les dangers reliés à ces médicaments

Le National Institute for Health Research organisme britannique, vient de compléter une étude sur les bénéfices et les dangers possibles de l’utilisation des antidépresseurs chez les personnes âgées (65 ans et plus).

 Cette étude de cohorte a observé les dossiers de plus de 60 000 patients en Angleterre ayant reçu un premier diagnostic de dépression entre l’âge de 65 et 100 ans.

 L’étude a démontrée plusieurs effets néfastes reliés à la prise d’antidépresseurs chez cette clientèle : chutes, hyponatrémie, mortalité, tentative de suicide ou automutilation, crise cardiaque, fractures, épilepsie ou convulsions. 

Les auteurs précisent que ces différents risques reliés à la prescription d’antidépresseurs doivent toutefois être mesurés aux bénéfices apportés par la prise de ces médicaments, notamment en prenant en compte la sévérité de la dépression. 

Pour plus d’information, consultez le rapport de recherche disponible en ligne :

A study of the safety and harms of antidepressant drugs for older people: a cohort study using a large primary care database
Résumé
Rapport complet

14/07/2011

LA PSYCHOTHÉRAPIE SUIVANT LA PHARMACOTHÉRAPIE POUR LE TRAITEMENT DE LA DÉPRESSION MAJEURE : UNE REVUE SYSTÉMATIQUE PRÉLIMINAIRE

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , — documentationhlhl @ 10:02

Dans une récente édition du Psychological Medicine est parue une revue systématique préliminaire sur un traitement séquentiel incluant l’introduction de la psychothérapie suite au traitement pharmacologique pour traiter la dépression majeure. Les auteurs ont voulu mesurer l’efficacité de cette séquence de traitement, plus précisément concernant les risques de rechute et la récurrence de la maladie.

Pour ce faire, 8 études ont été retenues. 442 patients ayant reçu la psychothérapie suite au traitement pharmacologique ont été comparés à un groupe de contrôle de 433 patients ayant reçu le traitement habituel.

Les résultats observés montrent que chez les patients ayant reçu la psychothérapie suite au traitement pharmacologique, le taux de rechute et de récurrence de la maladie était plus bas. De plus, il semblerait que l’arrêt des antidépresseurs était possible chez les patients continuant de recevoir de la psychothérapie.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article :
Guidi J, Fava GA, et al. (2011) Efficacy of the sequential integration of psychotherapy and pharmacotherapy in major depressive disorder: a preliminary meta-analysis. Psychological Medicine, 41(2):321-331. Résumé >>>

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine, en format imprimé et électronique.

05/07/2011

PSYCHOÉDUCATION FAMILIALE POUR LA DÉPRESSION : UN ESSAI CLINIQUE

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , , , — documentationhlhl @ 10:56

Une étude, récemment parue dans le British Journal of Psychiatry, a tenté de  mesurer l’efficacité de la psychoéducation familiale dans le traitement de la dépression. L’efficacité des interventions auprès des familles pour le traitement de la schizophrénie a été démontrée. Toutefois, cet exercice n’avait pas été fait, ou très peu, pour la dépression.

Cet essai clinique randomisé a pour échantillon 57 paires de familles/patients. 25 ont participé à l’intervention comprenant des sessions de psychoéducation pour la famille et 32 ont été recrutés pour le groupe de contrôle recevant les traitements habituels.

Selon les résultats obtenus, la psychoéducation s’est avérée efficace, particulièrement pour la prévention des rechutes. En effet, le taux de rechute observé 9 mois après le traitement a été de 8% pour le groupe ayant reçu des séances de psychoéducation familiale et de 50% pour le groupe n’ayant pas reçu ces séances.

Pour plus d’information, consultez le résumé ou l’article:
Shimazu K, Shimodera S, et al. (2011) Family psychoeducation for major depression: randomised controlled trial. British Journal of Psychiatry. 198(5):385-90. Résumé »»»

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine, en format imprimé et électronique.

06/06/2011

IDENTIFICATION ET ACCÈS AUX SOINS POUR LES TROUBLES MENTAUX

Filed under: Santé mentale - Général, Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : — documentationhlhl @ 10:15

Lignes directrices cliniques

NICE ( National Institute for Health and Clinical Excellence ) organisme britannique, vient de faire paraître des lignes directrices cliniques concernant l’identification et l’accès aux soins pour les personnes atteintes de troubles mentaux, plus principalement les troubles anxieux et de l’humeur (la dépression, l’anxiété généralisée, le trouble de panique, le trouble obsessionnel compulsif, le trouble de stress post-traumatique et le trouble d’anxiété sociale).

Ce document donne des conseils aux cliniciens, basés sur les données probantes, pour de meilleurs soins et un meilleur accès à ces soins. Une emphase est mise sur l’accès à la première ligne.

Pour plus d’information, consultez le document disponible sur Internet :
Common mental health disorders : Identification and pathways to care 

19/05/2011

LA PHARMACOTHÉRAPIE POUR LE TRAITEMENT DE LA DÉPRESSION BIPOLAIRE II

Filed under: Troubles anxieux et de l'humeur — Étiquettes : , , — documentationhlhl @ 07:53

 

Une récente étude parue dans le Journal of Clinical Psychiatry fait l’état des plus récentes données probantes sur la pharmacothérapie utilisée pour le traitement de la dépression bipolaire II.

Les auteurs ont cherché dans les principales bases de données des articles de 1950 à 2009. 21 essais cliniques randomisés ont été retenus et analysés.

Selon les résultats, la quétiapine semble être le médicament pour lequel ont retrouve le plus de preuves appuyant son efficacité. Selon la littérature scientifique, le lithium, les antidépresseurs et le pramipexole ont aussi démontrés une certaine efficacité. Pour ce qui est de la lamotrigine, les résultats semblent être mitigés.

Pour plus d’information, consultez l’article ou son résumé :
Swartz HA, Thase ME (2011)  Pharmacotherapy for the treatment of acute bipolar II depression: current evidence. Journal of Clinical Psychiatry, 72(3):356-366.  Pubmed

Ce périodique est disponible au Centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine, en version papier et électronique.

Older Posts »

Propulsé par WordPress.com.