Santé mentale et psychiatrie : Ressources et documentation

23/02/2010

L’efficacité de la pharmacothérapie pour les troubles de personnalité sévères : une méta-analyse parue dans le dernier Journal of Clinical Psychiatry

Dans le numéro de janvier 2010 du Journal of Clinical Psychiatry on retrouve une méta-analyse d’essais cliniques randomisés sur l’efficacité de la pharmacothérapie pour le traitement des troubles de personnalité sévères.

Plus spécifiquement, 27 études ont été retenues pour cette méta-analyse mesurant l’efficacité de la médication sur des symptômes spécifiques du trouble de personnalité limite ou borderline et le trouble de personnalité schizotypique.

Voici quelques uns des résultats :

  • Les antipsychotiques : ont un effet modéré sur les symptômes cognitifs et perceptuels et un effet modéré à fort sur la colère.
  • Les antidépresseurs : n’ont pas d’effet significatif sur les comportement impulsifs et de perte de contrôle ou l’état dépressif. Ils ont par contre un petit effet sur l’anxiété et la colère.
  • Les stabilisateurs de l’humeur : ont un effet très important sur les comportements impulsifs de perte de contrôle, la colère et l’anxiété mais un effet plus modéré sur l’état dépresssif. Ils ont aussi une efficacité plus marquée sur le fonctionnement général que les antipsychotiques ou les antidépresseurs.

Pour plus d’information, consultez l’article ou le résumé :
Ingenhoven T, Lafay P, et al. (2010) Effectiveness of pharmacotherapy for severe personality disorders : Meta-analyses of randomized controlled trials. Journal of Clinical Psychiatry, 71(1):14-25.

Ce périodique est disponible au centre de documentation de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine.

Un commentaire »

  1. Je confirme ce qui est signalé ci dessus en ajoutant toutefois qu’avec un patient diagnostiqué « personnalité limite ou borderline » il est difficile de dire quel stabilisateur d’humeur sera ou non efficace et on ne sait pas non plus si la prise du médicament a un effet placébo ou non. De toute façon, on ne peut pas faire l’économie d’une psychothérapie spécifique (TCC, TCD)adaptée au patient dans le traitement de ce trouble

    Commentaire par Nantas — 06/03/2010 @ 13:56


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :